Mad of M.A.D.

Trésors cachés du musée des Arts décoratifs de Lyon

1/10
  •  © © musée des Tissus – Sylvain Pretto
  •  © © musée des Tissus – Sylvain Pretto
  •  © © musée des Tissus – Sylvain Pretto
  • Joseph Chinard, Persée délivrant Andromède, Rome, 1786. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Manufacture royale de Copenhague, Lion de mer, Copenhague, 1923-1925. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Nikolaus Pfaff, *Danaé*, Prague, vers 1601-1607. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Corneille de Lyon, Portrait d’une jeune inconnue, Lyon, entre 1520 et 1540. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Manufacture de Saint-Cloud, Tasse trembleuse et sa soucoupe, Saint-Cloud, première moitié du XVIII^e siècle. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Netsuke / Oni se protégeant sous un chapeau d’une pluie de pois lors de la fête du Setsubun où l’on chasse les démons, Japon, XIX^e siècle. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
  • Joueuse de polo (?), Chine, époque Tang. © © musée des Tissus – Pierre Verrier
© musée des Tissus – Sylvain Pretto
© musée des Tissus – Sylvain Pretto
© musée des Tissus – Sylvain Pretto
Joseph Chinard, Persée délivrant Andromède, Rome, 1786.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Manufacture royale de Copenhague, Lion de mer, Copenhague, 1923-1925.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Nikolaus Pfaff, Danaé, Prague, vers 1601-1607.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Corneille de Lyon, Portrait d’une jeune inconnue, Lyon, entre 1520 et 1540.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Manufacture de Saint-Cloud, Tasse trembleuse et sa soucoupe, Saint-Cloud, première moitié du XVIIIe siècle.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Netsuke / Oni se protégeant sous un chapeau d’une pluie de pois lors de la fête du Setsubun où l’on chasse les démons, Japon, XIXe siècle.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
Joueuse de polo (?), Chine, époque Tang.
© musée des Tissus – Pierre Verrier
15 sept 2012 06 jan 2013

Documentation

Mad of M.A.D. Trésors cachés du musée des Arts décoratifs de Lyon

312 pages, 210x210mm, Lyon, Livres EMCC, 35€. En vente à la boutique du MTMAD.
ISBN: 9782357402454
 ©
15 sept 2012 06 jan 2013

Documentation

Mad of M.A.D. Trésors cachés du musée des Arts décoratifs de Lyon

312 pages, 210x210mm, Lyon, Livres EMCC, 35€. En vente à la boutique du MTMAD.
ISBN: 9782357402454
 ©

Le musée des Arts décoratifs présente une exceptionnelle collection de chefs d’œuvres sortis des réserves et pour la plupart inédits. L’exposition, intitulée Mad of M.A.D. Trésors cachés du musée des Arts décoratifs de Lyon, ouvrira ses portes lors des Journées européennes du patrimoine, en écho au thème national de cette 29e édition sur les «Patrimoines cachés».

 Le M.A.D., un hymne au génie universel

Situé au cœur d’un hôtel particulier du XVIIIe siècle, le musée des Arts décoratifs, labellisé musée de France, a été créé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon pour féconder et renouveler l’inspiration des industries qui faisaient alors la réputation de la cité. Ses collections illustrent l’évolution des techniques et du goût en Europe, en Orient et en Extrême-Orient, et constituent ainsi un fonds d’une richesse remarquable.


 Trésors cachés, la mise en lumière d’une collection insoupçonnée

L’exposition propose un parcours inédit afin de révéler des pièces d’exception, émaux polychromes, porcelaines, bronzes, ivoires et bois sculptés, provenant d’Europe, mais aussi d’Orient et d’Asie, et datant du Moyen-âge jusqu’à nos jours.

 Mad of M.A.D. L’édition d’un «  beau livre »

L’ouvrage se présente comme un abrégé de l’histoire du goût, des formes et des techniques, organisé de manière géographique et chronologique. Il révèle la variété d’une collection exceptionnelle, constituée en seulement quelques décennies grâce à la générosité de mécènes lyonnais de souche ou de cœur, réunis avec soin par la volonté de créer un ensemble d’Arts décoratifs digne des plus prestigieuses institutions.